Père Porteurs

Rédigé le 21/01/2016
Emilie Lovet

En Asie, les pères s'occupent volontiers de leurs bébé. Les tâches de la vie familiale sont effectuées indifféremment par le père ou la mère, selon leur disponibilité. Toilette, transport, et endormissement des enfants ne sont pas l'apenage des femmes. Mais dans de nombreuses sociétés, les pères portent leurs bébés, à leur manière. Ainsi, en Amazonie, beaucoup de pères hisseront l'enfant sur l'épaule alors que les mères le placeront devant ou dans le dos. En Afrique, les hommes ne l'installent pas dnas le dos, à l'aide d'un pagne, mais simplement dans les bras.

Dans d'autres populations, comme  en Nouvelle-Guinée, il n'est pas question que le père porte son enfant ; dans les Andes, cela signifie même que sa femme l'a quitté ! Mais, dans cette région où le portage est exclussivement réservé aux mères, les parents fabriquent pourtant de concert le porte-bébé de leur nourrisson. La mère le tisse et le père grave de petites plaquettes en os qui sont suspendues à l'étoffe. Ailleurs, comme chez les Bassaris en Afrique, le père fabrique le porte-bébé en peau d'Antilope ou de chèvre pendant que sa femme est enceinte. Chez les Komas du Cameroun, le père confectionne aussi cet objet : Il est par ailleurs chargé d'apporter régulièrement à sa femme du feuillage frais pour fabriquer la petite touffe "cache-fesses" suspendues sous le porte-bébé. Si le bouquet est fané, c'est probablement le signe d'une scène de ménage.

A Java, ce n'est pas le père qui fabrique l'écharpe dans laquelle sera placé son petit, mais il reçoit une étoffe rouge et blanc dans laquelle il devra transporter le placenta de sa femme pour l'enterrer.

Source texte et Image : Bébés du Monde